Archibald Standish Hartrick (1864-1950) :

 deux portraits de Paul Gauguin

En 1886, le peintre écossais Archibald Standish Hartrick (1864-1950) quitte Londres pour venir travailler en France. Durant l’été, le voici à Pont-Aven où il loge à la pension Gloanec et côtoie quotidiennement Paul Gauguin durant trois ou quatre mois, sans toutefois lier avec lui une relation très proche. Il a rapporté plus tard la première impression que lui fit le maître : « Grand, brun, plutôt beau, avec une belle silhouette puissante, et environ quarante ans, portant un maillot bleu et un béret sur le côté de la tête, c'est ainsi que je l'ai vu la première fois. » (Le pèlerinage d'un peintre à travers cinquante années, 1939)

Image1.jpg

A.S. Hartrick, L’Atelier de Gauguin, Pont-Aven (manoir de Lezaven), 1886,

Londres, Courtauld Institute Gallery.

C'est à partir de ce souvenir que Hartrick a exécuté un portrait du peintre, naguère daté des années 1930 et aujourd’hui plutôt de 1913, le montrant en tenue de marin, au Pouldu, devant les dunes servant de décor au Christ vert ou Calvaire breton de 1889 ; tout au bas de l'aquarelle on peut lire : « Paul Gauguin s'est alors baigné à cet endroit - qui lui a servi de fond pour le Calvaire ».

Portrait Gauguin.jpg
Image3.jpg

À gauche : A.S. Hartrick, Portrait de Paul Gauguin (circa 1913), aquarelle sur papier, 18 x 13 cm,

The Courtauld Gallery, Londres ;

à droite : Paul Gauguin, Le Christ vert (1889), détail.

S’appuyant vraisemblablement sur des sources secondaires (photographies ou autoportraits de Gauguin), Hartrick a réalisé deux autres représentations du maître, l’une aujourd’hui perdue et l’autre conservée au Royal Glasgow Institute of the Fine Arts. Non datée (1913 ?) et de plus grandes dimensions que l’œuvre présentée plus haut, cette aquarelle montre Gauguin au travail, les pinceaux à la main. 

 

À Paris, Hartrick a par ailleurs fréquenté Van Gogh et Lautrec qu’il a également portraiturés. Selon la spécialiste canadienne de Van Gogh, Bogomila Welsh-Ovcharov, il est possible que ce soit le jeune Écossais qui ait présenté Van Gogh à Gauguin, à la fin de l’année 1886. Hartrick a toutefois admis qu’il n’avait pas approché le maître de Pont-Aven « de la même manière » que Van Gogh car, ajoute-t-il, « c’était une personne beaucoup plus réservée et difficile à connaître ». 

Image4.jpg

A.S. Hartrick, Portrait de Paul Gauguin, aquarelle sur papier, 26,7 x 35,5 cm,

Royal Glasgow Institute of the Fine Arts, Glasgow.

Publications – Dictionnaires :

 

Bailey Martin : « Memories of Van Gogh and Gauguin : Hartrick’s reminiscences », Van Gogh Museum Journal, 2001 ;

                         « Courtauld Gallery acquires watercolour by A.S. Hartrick - friend and portraitist of Van Gogh and Gauguin », The Art Newspaper, 19th June 2020.

 

British Council :  British Council Collection Hartrick, British Council. Archived from the original on 16th April 2014. Retrieved 14th  April 2014.

 

Buckman David :  Artists in Britain Since 1945, Vol. 1, A to L, Art Dictionaries Ltd., 1998.

 

Grant M. Waters : Dictionary of British Artists Working 1900-1950, Eastbourne Fine Arts, 1975.